l'union européenne et la finance sont les ennemis cupides, perfides et impitoyables de ses populations surexploitées...


Lorsque l'homme s'habitue à voir les autres porter les chaînes de l'esclavage, c'est qu'il accepte lui-même un jour de les porter - Abraham Lincoln

> le Service National Universel (SNU) obligatoire : mis au pas de la jeunesse et fichage généralisé

Rédigé par webmestregg Aucun commentaire
Classé dans : autres Mots clés : aucun

SNU obligatoire : un proto service militaire pour mettre au garde-à-vous la jeunesse

          Formations sur la défense et la sécurité intérieure, garde-à-vous et salut au drapeau… avec un service national universel encadré par l’armée, le gouvernement veut discipliner la jeunesse et imposer les valeurs patriotiques dans un contexte de militarisation croissante. (...)

          Le week-end dernier cependant, un communiqué du SNES-FSU et un article de Politis dévoilaient les réflexions du gouvernement. En l’occurrence, il semblerait que ce dernier ait décidé de lancer l’expérimentation obligatoire du SNU dans six départements dès 2024, pour tendre ensuite à une généralisation totale en 2026. Tous les élèves de seconde seraient concernés, ainsi que les élèves de première en CAP et les jeunes de 16 ans non-scolarisés. Mais plus encore, nous apprenions ce vendredi 3 mars que Macron réfléchirait à interdire le passage du baccalauréat pendant 5 ans à quiconque refuserait de réaliser son Service National Universel.

          On devine bien qu’imposer un tel stage, à la dimension militaire évidente, va être difficile à faire avaler. Mais on connait Macron, lorsqu’il s’agit d’offensive contre la jeunesse ou le monde du travail, il ne recule pas facilement. Un document de travail daté du 2 décembre 2022 et consulté par plusieurs médias l’atteste et confirme les révélations faites par Politis cette semaine.

          On y apprend que le stage sera bel et bien obligatoire. Un stage qui durerait donc 12 jours et, surtout, qui se déroulerait sur le temps scolaire. La journée commencerait à 6H30 pour s‘achever à 22H30. « Les rituels républicains (levée du drapeau, marseillaise...) font partie intégrante des éléments qui rythment et donnent un cadre à chaque journée » peut-on lire notamment. (...)

          Alors, même si le gouvernement veut nous faire croire que ce stage ressemble plus à un « séjour de cohésion » qu’à un service militaire, on comprend facilement qu’il répond surtout aux préoccupations politiques du gouvernement. Dans ses vœux pour 2023, Macron faisait le constat suivant : « la confiance dans la vitalité de notre vie démocratique s’est, elle aussi, émoussée, nous aurons nous le savons dans les mois qui viennent beaucoup à faire. Je poserai dans toutes prochaines semaines mois les premiers jalons d’un Service National Universel ». Voilà à quoi répond notamment le SNU, à une jeunesse qui n’a pas confiance en ses dirigeants, en son système et au monde qu’il lui offre.

          Et c’est là le point de départ pour comprendre le projet du gouvernement, ce stage de deux semaines encadré en grande partie par des militaires et piloté par le ministère de l’éducation nationale et de l’armée. Au programme : chanter la Marseillaise au réveil, lever le drapeau français, interdiction du port du téléphone portable en journée et garde-à-vous à volonté. Entre deux séances de sport et une excursion dans la nature, les lycéens auront le droit à une discussion consacrée à la Défense, à la sécurité intérieure ou aux transmissions des « valeurs de la République ». (...) - source -

La dictature se renforce de jour en jour ! L'article a oublié d'indiquer que ce sera une aubaine pour le gouvernement de pouvoir affiner le fichage de tous les jeunes.