l'union européenne et la finance sont les ennemis cupides, perfides et impitoyables de ses populations surexploitées...


Nous courons sans souci dans le précipice, après que nous ayons mis quelque chose devant pour empêcher de le voir - Blaise Pascal

> pour s'attaquer aux problèmes du surpoids, la Finlande envisage une taxe sur la santé

Rédigé par webmestregg Aucun commentaire
Classé dans : santé Mots clés : aucun

          Six partis politiques sur neuf en Finlande souhaitent introduire au cours de la prochaine législature une taxe sanitaire pour s’attaquer au problème séculaire du surpoids en dans le pays, selon une nouvelle enquête.

          Les niveaux d’obésité et de surpoids en Finlande ont considérablement augmenté depuis 1980 : le nombre d’adultes en surpoids a doublé (désormais deux hommes sur trois et plus de la moitié des femmes) et 25 % des hommes et des femmes de plus de 30 ans sont obèses. Les chiffres ont également triplé pour les adolescents : 20 % d’entre eux sont actuellement en surpoids.

          Les partis qui soutiennent pleinement l’introduction d’une taxe sur la santé au cours de la prochaine législature sont le Parti de la coalition nationale (PCN), les sociaux-démocrates, l’Alliance de gauche, les Verts, les démocrates-chrétiens et le Mouvement maintenant. Le Parti nationaliste des Finlandais a déclaré qu’il n’avait pas d’opinion sur la question.

          « Il en résulte un message très fort pour le prochain gouvernement. Il faut poursuivre avec détermination la mise en place d’une taxe sur la santé. L’état d’esprit politique est là et l’opposition de l’industrie ne doit pas ralentir la rédaction de la loi », a commenté Ulla Kiuru, responsable des relations sociales de Soste.

          Malgré le soutien de la majorité, la hausse de l’inflation, en particulier, pourrait contrecarrer l’idée d’une nouvelle taxe sur la santé.

          Selon une enquête demandée en janvier à l’Association finlandaise des industries alimentaires et des boissons (ETL), la plupart des Finlandais préféreraient que la TVA sur les légumes et les baies soit abaissée plutôt que d’augmenter les prix des produits malsains. - source -

Ou comment marcher sur la tête ! Au lieu d'interdire aux industriels de bourrer leurs aliments de sucre, d'huile de palme et de pesticides, ils pensent seulement à taxer la population ! Sans oublier quelques propositions dégueulasses comme celle d'augmenter le coût de la sécurité sociale pour les obèses ou ceux qui ne font pas de sport...