l'union européenne et la finance sont les ennemis cupides, perfides et impitoyables des peuples européens...


> le foutage de gueule mondialisé...

Rédigé par webmestregg Aucun commentaire
Classé dans : nature Mots clés : aucun

La COP28 va être merveilleuse

          C’est reparti ! Jeudi 30 novembre va démarrer la COP28 sur le climat. Jusqu’au 10 décembre. Où ça ? A Dubaï. La ville caniculaire où les rues sont climatisées. L’émirat qui doit sa prospérité au pétrole et au gaz. Où on construit des pistes de ski en plein cagnard. C’est le sultan Ahmed al-Jaber qui la présidera. IL est ministre de l’Industrie. Il est aussi pédégé de l’une des plus grandes compagnies pétrolières du monde. La poilade. Les écolos s’arrachent les cheveux.

          Mais certains trouvent que Dubaï, finalement. .. Ainsi, le politologue François Gemenne vient de rédiger une tribune dans « Libé » (20/11) où il explique que, Dubai, ce n’est pas si mal que ça. Ses arguments ? Un, c’est inévitable que les COP atterrissent dans des pays climaticides, vu qu’elles sont organisées « selon un principe de rotation géographique », donc on n’y peut rien. Deux, ce n’est pas parce qu’une COP se déroule dans un pays vertueux qu’elle réussit, voir l’échec de Copenhague. Trois, « nous sommes très mal placés pour faire la leçon à Dubaï », vu que nous autres, pays industrialisés, devons notre richesse aux énergies fossiles et que nos discours (on va faire des efforts, mais pas trop) ne diffèrent guère de celui du sultan. Quatre, de toute façon, pour réduire la consommation et la production de pétrole, va falloir travailler tous-ensemble-ouais, pays consommateurs et pays producteurs, main dans la main. Cinq, Dubaï fait partie des villes « les mieux connectées au monde » et offre un visa gratis à tous les participants, donc la participation de la « société civile » sera « bien plus importante » que dans un pays industrialisé...

          Ajoutez que la Chine, premier émetteur de C02 au monde, va (peut-être) profiter de Dubaï pour faire une annonce tonitruante (certes, on continue d’ouvrir plein de centrales à charbon, mais on va devenir les champions du renouvelable et baisser nos émissions !). Et que le pape François a promis, c’est une première, d’aller à la COP. Alors...

          Alors qu’importe si le climatojmenfoutisme se propage partout grâce aux populistes des démocraties riches, si l’ONU vient d’alerter sur les engagements des États (si insuffisants que nous allons pulvériser la barre des 2 °C maximum), si les pays riches sont toujours aussi pingres face aux pays pauvres, qui réclament en vain un fonds « pertes et dommages » digne de ce nom, si le sultan de Dubaï va tout faire pour vendre au monde entier sa solution miracle (pas besoin de diminuer le C02, suffit de le capter, laissez-nous faire et payez !).

          C’est plié : par un miraculeux retournement de situation propre à nous ravir, cette COP28 va être un franc succès ! ( J.-L. P. )